agent immobilier

Les pièges à éviter lors de la vente de son bien

La vente d’un logement peut sembler facile. Mais si vous vous aventurez sur ce terrain sans connaissance des enjeux, vous risquez de tomber dans les pièges de l’ignorance. Il vous faudra alors les identifier pour pouvoir les éviter pour mener à bien votre projet.

La vente sans l’accompagnement d’un professionnel

C’est toujours tentant de vendre le bien immobilier sans solliciter l’expérience d’un professionnel dans le domaine. On a souvent recours à cette méthode pour faire de l’économie sur les honoraires pour l’agent immobilier. Mais vendre un bien immobilier requiert des compétences dans le domaine comme la connaissance du marché, savoir mettre en avant les atouts de ce que l’on vend. Même, parler et rassurer un client nécessite un savoir-faire que l’agent maîtrise à la perfection. Il faut éviter à tout prix de prendre un ami comme agent immobilier. Il fera une estimation qui va sortir de la réalité pour vous épater. Il faut que les informations concernant votre bien restent crédibles. L’une des erreurs à ne pas faire aussi est de sur évaluer la valeur du logement. Pour pouvoir vendre ma maison rapidement, le prix doit être cohérent et juste pour ne pas effrayer les clients. Il ne faut pas ignorer que les acheteurs font une étude de marche et eux aussi connaissent le prix de l’immobilier. Une maison surévaluer reste longtemps en vente ou risque de ne jamais se vendre. Il est donc conseillé d’estimer à sa juste valeur son logement. Une maison pressante dans plusieurs agences immobilières laisse penser que le bien a du mal à se vendre. Il est donc préférable de limiter à 3 ou 4 les agences en qui l’on confie le mandat de vente.

Cacher les défauts des biens immobiliers

Pour donner bonne impression, on a tendance à cacher les défauts que présente le logement à vendre. Être honnête sur l’état de votre bien à vendre aidera à la vente de votre bien. Cela engendre une relation de confiance entre le vendeur et le l’acheteur. Si le potentiel client rencontre de mauvaises surprises lors de la visite, cela eut bloqué la vente de votre logement.

Une vente pendant les mauvaises périodes est souvent une erreur a n’as commettre. Comme tout commerce, l’immobilier connaît des saisons propices ou non à la vente. Le printemps est plus favorable à une vente rapide. Par contre, l’hiver n’est pas une saison idéale. C’est une saison dont le déménagement se fait rare à cause du calendrier scolaire par exemple. Ce n’est pas bon pour votre bien de rester trop de temps en vente. Il est donc préférable de déclarer la vente pour un peu plus tard pour éviter ce cas de figure.

Pour la vente de votre bien immobilier, pensez à ne pas tomber dans le piège du je peux tout faire. Consulter toujours un professionnel. Il saura évaluer votre logement à sa juste valeur. Il faut mettre en valeur le logement sans pour autant cacher ses défauts.  Si vous savez jouer à mettre en lumière les atouts, vous réussiriez à convaincre l’acheteur à conclure la vente même s’il y a des travaux à prévoir.